Bienvenue à Sidi Bou Saïd

au café des nattes

Sidi Bou Saïd est un village de Tunisie chargé d'histoire et de culture. Lieu de passage ou de retraite d’artistes et de peintres, Sidi Bou Saïd surplombe la mer Méditerranée, le golfe de Tunis, la cité antique de Carthage et ses vestiges. Sa situation et son point de vue exceptionnels, ses couleurs révélées par le soleil vif de l'été, et la richesse de son architecture traditionnelle, lui ont valu d’être reconnu comme l’un des plus charmants villages du monde et d'être surnommé "le balcon de la Méditerranée".

Un charme incontournable

Le charme naturel de Sidi Bou Saïd en fait une visite incontournable pour le touriste qui voyage en Tunisie. C'est aussi le lieu de rendez-vous des Tunisiens venant, été comme hiver, y boire citronnade ou thé à la terrasse d'un des célèbres cafés ou y manger les spécialités gastronomiques prisées des locaux et des voyageurs au restaurant. Sidi Bou Saïd est aussi le rendez-vous des amoureux qui recherchent un cadre romantique et apprécient l’atmosphère intime et tranquille qui se dégage de ses ruelles bleues et blanches richement fleuries.

L’odeur du jasmin au bord de la mer

Le bleu des portes décorées de clous, des fenêtres et des balcons avec leurs moucharabiehs typiques, qui ont fait la renommée de Sidi Bou Saïd, contraste avec le blanc des murs des riches palais et maisons. La végétation omniprésente, gorgée de soleil, avec ses palmiers, ses orangers et ses bougainvilliers en fleurs, vient ajouter les verts naturels et les rouges vifs à ce tableau idyllique baignés des parfums délicats du jasmin ou de la fleur d'oranger.
On y trouve de petits bouquets de jasmin qu'on porte sur l'oreille dont les effluves discrètes participent au charme romantique du lieu. La délicate odeur du jasmin est intimement liée au souvenir harmonieux que laisse Sidi Bou Saïd chez le voyageur.

Un village hors du temps

A Sidi Bou Saïd, le temps est différent : on y boit le traditionnel thé à la menthe aux pignons de pin assis à la terrasse d'un café ou dans un hôtel du village, face à la mer ou au calme d’une ruelle plus intime. On se promène tranquillement à la découverte de quelques merveilles d’architecture traditionnelle baignée de soleil ou de vestiges d’une riche histoire, nourrie d’une situation géographique prisée en gardant toujours un point de vue exceptionnel sur le bleu de la Méditerranée. Qu’on visite Sidi Bou Saïd pour des raisons culturelles, historiques, artistiques, gastronomiques, ou pour le simple plaisir de la promenade, le romantique village bleu et blanc laisse la sensation d’être un lieu de Délices.
C'est cette atmosphère intime et ce charme typique que sidi-bou-said.com vous propose de découvrir ou, pour ceux qui connaissent ce village tunisien et qui en sont tombés amoureux, le souvenir de ces instants délicieux au bord de la mer.

~ Visite avec Rym ~

Rym est une jeune tunisienne qui vient souvent à Sidi Bou Saïd avec ses amis pour profiter des paysages qu'offre le village et y boire un thé ou une citronnade. Grâce aux couleurs du soleil couchant, elle exprime par ses photos son attachement pour le village blanc et bleu.

Lire la suite : Visite avec Rym

~ Les portes richement décorées ~

De la modeste entrée à celle des riches palais, les portes des maisons de Sidi Bou Saïd sont toujours décorées, peintes en bleu et ornées de clous. Dans le célèbre village, même les chats semblent prendre tranquillement le temps de vivre en se prélassant devant les portes richement décorées et baignées de soleil.

Lire la suite : Les portes richement décorées

~ Moucharabiehs et ferronnerie ~

Les célèbres moucharabiehs protègent les fenêtres et balcons arabes du soleil et de la chaleur de l'été. Constitué de pièces en bois dans les maisons et palais tunisiens et pièce incontournable du décor à Sidi Bou Saïd, le moucharabieh permet de ventiler la pièce qu'il habille.

Lire la suite : Moucharabiehs et ferronnerie

~ La Marsa ~

« Lorsqu'un étranger arrive à La Marsa, tout lui annonce et lui fait sentir qu'il approche de la résidence d'un souverain d'Orient. L'animation règne aux abords du palais : ce sont les carrosses des grands de la cour, traînés par des chevaux ou des mules de prix, et conduits par des nègres à la livrée orientale ; ce sont des officiers, les généraux à cheval, les serviteurs du prince ou des Maures en grand costume ; les consuls européens dans leurs voitures ; les étrangers, les voyageurs, sans compter les caravanes d'Arabes, de Maltais, de Juifs ; ou des chameaux, des muletiers et des attelages de toute espèce et de toute sorte, qui vont et viennent de Tunis à La Marsa. » Notice sur la Régence de Tunis – Henri Dunant – 1858

Lire la suite : La Marsa