A partir de 1910, le baron d'Erlanger s'installe dans cette demeure qu'il fait construire sur le promontoire de Sidi Bou Saïd. Après 10 ans de travaux au cours desquels interviennent les meilleurs artisans du Maghreb, le palais Ennejma EzZarah ("l'étoile de Vénus") couvre une surface de 2000 m2 avec un jardin en terrasse de cinq hectares. Le palais respecte les normes de l'architecture andalouse. (*)

Le jardin persan

Achevée en 1921, le palais présente une décoration intérieure mêlant harmonieusement les styles arabo-andalou, espagnol et italien. (*)

Le blanc et le bleu, couleurs réglementées

Parallèlement, le baron obtient des autorités tunisiennes, en août 1915, que le village soit protégé des constructions anarchiques et fait imposer le blanc et le bleu pour parer l'extérieur des maisons. (*)

Musicologue  averti, le baron écrit un certain nombre d'articles et de livres sur la musique arabe.

Le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes

Depuis, le palais est devenu le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes, CMAM. Il abrite une collection d'instruments de musique et d'objets d'art. Il est aussi au centre de rencontres et conférences sur la musique et de nombreux concerts y sont organisés. (*)

(*) d'après Wikipédia

Kahoua el Alia et Kahoua Sidi Chabaane

La Zaouïa et la mosquée

Dar el-Annabi

Visite typique