Depuis des décennies, le Kahoua el Alia, le café des Nattes, attend le passant en haut de la montée de la rue principale. Ce café est installé dans l'ancienne entrée de la mosquée.

Le café des Nattes

Il est comme une récompense pour celui qui a pu gravir la pente. Il ne reste qu'à monter les quelques marches irrégulières pour parvenir à la terrasse. Une fois en haut, se retourner pour admirer la perspective de la rue principale avec au bout, la vue sur Carthage.

Pour les plus patients, il faut attendre la fraîcheur de la fin de journée, lorsque les touristes repartent, pour partager un moment d'éternité avec les habitants du village en dégustant un thé à la menthe aux pignons de pin, assis sur une natte posée sur les marches du café.

C'est au café des Nattes que se retrouvaient les artistes et peintres venus chercher l'inspiration:  Chateaubriand, Lamartine, Flaubert, Colette, Gide, Klee, Simone de Beauvoir, Sartre, Montherlant, Bernanos se sont succédé dans ces lieux.

A l'intérieur, le décor est typique d'un café maure.

Le café des Délices

 Au bout du village, le Kahoua Sidi Chabaane, le café des Délices, domine le port de Sidi Bou Saïd et le golfe de Tunis.

 Ce café qui existe depuis les années 60, est devenu célébre grâce à la chanson de Patrick Bruel.

La Zaouïa et la mosquée

Dar el-Annabi

Palais Ennejma Ez Zarah

Visite typique