Grâce à son implantation au bord de la Méditerranée, la végétation de Sidi Bou Saïd est omniprésente et les essences sont variées: pinèdes, oliviers et eucalyptus côtoient les palmiers et les cactées. Les parfums de la végétation se mêlent à la brise marine.

Du fait de sa situation sur les bords de la Méditerranée, le climat est assez proche de celui de la Sardaigne, de la Sicile ou du sud de la France. La végétation est composée de garrigues et de maquis avec des forêts de résineux et de chênes-lièges.

Montée des saints entre le port et le village.

Au cœur du village, des jardins intérieurs luxuriants offrent aux habitants et aux visiteurs l'ombre nécessaire face aux chaleurs de l'été. Cachés derrière les murs blanchis à la chaux, ils permettent de s'isoler de la foule.

Jardins du palais Ennejma.

Le "cimetière marin" sur le haut du village s'ouvre sur le Cap Bon. Ce lieu de recueillement, peu visité par les touristes, offre un point de vue exceptionnel sur la Méditerranée.

Vue sur le Bou Kornine et le golfe de Tunis.

Les orangers bordent la rue principale du village. La période de production des fruits se situe en fin d'année.

Les oranges sont récoltées d'avril à février. L'orange amère a été importée de Chine, à l'époque des Croisades, après avoir transité par la Sicile. L'orange douce que l'on connaît aujourd'hui n'est arrivée en Afrique du Nord qu'au XVIe siècle, importée par les navigateurs portugais.

Le mot "orange" vient de l'arabe naranja.