De la modeste entrée à celle des riches palais, les portes des maisons de Sidi Bou Saïd sont toujours décorées, peintes en bleu et ornées de clous. Dans le célèbre village, même les chats semblent prendre tranquillement le temps de vivre en se prélassant devant les portes richement décorées et baignées de soleil.

 

La tradition des portes décorées de clous a été apportée en partie par les Andalous. Les Tunisiens se sont appropriés cet art et, à Sidi Bou Saïd, ces portes peintes sont un des éléments caractéristiques du décor.

La porte principale reflète l'image extérieure de la demeure et de ses occupants. Elle doit avoir une esthétique harmonieuse et soignée. Les matériaux qui la composent doivent être de choix. La porte marque aussi la frontière entre le domaine public et le privé.

 La sophistication du dessin des clous est révélatrice du niveau social des occupants. Les dessins sont symétriques verticalement d'un battant à l'autre. Sur le haut des portes une clé de voûte en arc de cercle est souvent peinte en noir et blanc. L'encadrement général est lui-même en pierre ocre.

Certaines portes sont surmontées d'un linteau en pierre où le blason familial trône au centre.  Les grandes portes ont un heurtoir placé en hauteur afin de permettre à un cavalier de venir frapper à la porte, puis de franchir le seuil à cheval. La petite permet l'accès au quotidien.

A chaque détour de ruelles, des portes différentes.

Porte d'un palais

Variantes dans les couleurs

 

Porte palais Ennejma

Moucharabiehs et ferronnerie

Derrière les murs

Les intérieurs des palais

Architecture