Les célèbres moucharabiehs protègent les fenêtres et balcons arabes du soleil et de la chaleur de l'été. Constitué de pièces en bois dans les maisons et palais tunisiens et pièce incontournable du décor à Sidi Bou Saïd, le moucharabieh permet de ventiler la pièce qu'il habille.

Parce qu'ils occultent la lumière et qu'ils canalisent l'air vers des jarres remplies d'eau pour qu'il se rafraîchisse en entrant dans la pièce, les moucharabiehs sont les climatiseurs du passé. Ils habillent fenêtres, loggias et balcons dans les pays chauds. On les trouve, aussi bien, dans le sud de l'Espagne qu'en Égypte ou en Turquie.

 Derrière les moucharabiehs, les femmes regardent la vie de la cité sans être exposées aux regards des passants, comme le veut la tradition islamique.

Le moucharabieh est équipé de vantaux que l'on ouvre plus ou moins dans la journée.

 

La ferronnerie

Le fer forgé est un art bien maîtrisé par les artisans tunisiens. La pratique remonte à la période andalouse.

Outre la recherche esthétique, il sert aussi d'obstacle contre les intrusions.

Volutes et spirales sont à la base des formes de la ferronnerie tunisienne.

Les portes richement décorées

Derrière les murs

Les intérieurs des palais

Architecture