Beaucoup de patios et coursives intimistes permettent le passage entre les pièces. Ceux-ci sont décorés de carreaux de céramique à motifs géométriques.

Le sacré côtoie le profane

La culture de la Tunisie est émaillée du passage de plusieurs civilisations au cours de son histoire. Les Phéniciens, Byzantins, Carthaginois et les Romains ont ainsi marqué la culture du pays. Chaque époque a apporté sa touche personnelle et a contribué à l’émergence d'un style tunisien qui perdure dans l'architecture. Sous l'influence d'une époque antique riche d'un vaste héritage mystique, l'architecture sacrée s'est développée conjointement à une construction plus profane.

Une origine romaine affirmée

Au centre des orientations architecturales antiques, la villa romaine est le modèle le plus immédiatement associé à la maison tunisienne. On retrouve un patio central, souvent agrémenté d'une pièce d'eau ou d'un puits, autour duquel s'organisent les différentes pièces de la demeure. Cette disposition engendre une bâtisse de forme cubique garantissant l'intimité de la famille.

 

Avec une influence ottomane

Sur la cour ou dans le jardin intérieur, l'influence de l'architecture ottomane se remarque par la présence de piliers et de colonnes ménageant des ouvertures, chapeautées par un arc de cercle, dans les murs habillés de mosaïques ou de céramiques.

Détail de céramique murale typique.

Dans ces anciens palais, richement décorés, plusieurs salles avec leurs alcôves sont aménagées en petits salons.

Palais El Annabi

Des plafonds richement décorés

Les plafonds des pièces principales peuvent être couverts par des dômes ou des coupoles comme ceux que l'on voit dans les mosquées.

Les plafonds sont ornés de plâtre ciselé.

Décoration d'un dôme (plâtre ciselé)

Les portes richement décorées

Moucharabiehs et ferronnerie

Derrière les murs

Architecture